Celles qu'il a aimées

Celles qu'il a aimées
En 1973, on voit Mike Brant avec de belles blondes du Nord mais également, et contrairement à la légende, avec de belles Méditerranéennes ; son charme opère dans toutes les circonstances.
Selon son entourage, il aime jouer au chat et à la souris avec les femmes réputées difficiles, un peu inaccessibles, pas faciles à conquérir.
Mike aime celles qui ont gardé, comme il le chantera, <<quelque chose de l'enfance>>.
Celles qui tiendront une place à part dans son coeur sont:
- Guitta, une hôtesse de l'air danoise,émigrée au Canada (qui lui demanda de choisir entre elle et son métier) ; 
-Corinne, une jeune Suissesse
- Christine, une Française, (l'ex-femme du réalisateur de cinéma Claude Lelouch) ;
- Mikhal Tal, une chanteuse israélienne
- Lena, une Danoise, son dernier amour.

Une vie privée sacrifiée
De l'avis de tous ceux qui l'ont connu, Mike Brant était un grand coeur et avait une sensibilité à fleur de peau.
Mais pour son métier, il a sacrifié sa vie privée. 
Ses appartements successifs à Paris, à Neuilly, sont toujours presque vides : quelques tableaux peints par lui, des coussins, un lit, une guitare et c'est tout.
Quand il a le cafard, il écoute ses chanteurs francophones préférés :
- Jacques Brel (dont il reprendra NE ME QUITTE PAS à la télévision dans l'émission Cadet Rousselle),
- Léo Ferré, 
- va parfois dîner avec Michel Polnareff, qu'il admire sincèrement et qui lui fait découvrir la cuisine française. 

Ses passions
sont
-les échecs, 
-la peinture 
- le jazz

Mais, coté coeur, Mike n'a peut-être encore jamais connu le grand amour.
Pourtant il est en permanence sollicité, traqué par les fans, les filles, les femmes.
Pour se protéger, Mike doit sans cesse changer d'adresse et de numéro de téléphone. 
Sa vie privée devient un enfer.

Adulé mais malheureux

Sa mère a bien senti son désarroi, son mal de vivre et ses déceptions sentimentales qu'il chante dans TOUT DONNÉ, TOUT REPRIS.
Pour elle, Mike est un garçon trop sensible et trop fragile pour évoluer dans le monde du show-business.
Pour lui venir en aide, elle propose alors à Mike de la rejoindre en Israël pour passer quelque temps en famille, comme au bon vieux temps.

Elle réalise que son fils est véritablement perturbé par la vie de star qu'il mène en France et pense même le faire examiner par un spécialiste.

Mais Mike refuse. 
Il se jette, comme il le chante, À CORPS PERDUS dans son métier, où il est toujours l'un des N°1. 

Cet angoissé, fragile, assoiffé d'amour, aime la nature et les animaux, dont in ne peut de passer : les chiens, les chats, les oiseaux et les chevaux. 

Il lui arrive même parfois d'aller à ses rendez-vous avec un chaton dans son blouson !

Pour rassurer sa mère, et lui faire plaisir, Mike et Michel Jourdan écrivent une chanson émouvante : ELLE A GARDÉ SES YEUX D'ENFANT.

Les concerts

Le lendemain d'un concert historique, au Palais d'hiver de Lyon, le 2 février 1973, Mike est à Marseille, à la salle Vallier, devant plus de 5000 personnes !
Une jeune fan en furie escalade la scène et le mord en plein spectacle !

Tout retourné, Mike dira à un journaliste : 
<<Les Marseillaises, monsieur, je les adore... elles m'ont marqué pour la vie ! Mais je n'oublierai jamais non plus les filles de Lyon...>>.

Il faut dire que pendant son spectacle, ces dernières l'ont couvert de fleurs, de ballons, de mouchoirs, de petits mots d'amour, de peluches et même de soutien-gorge !


Serre-les poings et bats toi

En 1973, Mike enchaîne tournée sur tournée et soixante-dix galas pendant l'été.
Sur scène, il aime chanter SERRE LES POINGS ET BATS-TOI, dont l'énergie lui permet d'offrir une autre facette de sa personnalité, une autre image.

Malgré son succès considérable, il n'est toujours pas passé à l'Olympia en vedette et fait plus de scène en province qu'à Paris ! 
<<Je tourne à raison de 250 galas par an. Mon coeur devient une horloge, je suis heureux, mais n'en peux plus...>> dira Mike Brant.

Mike se sent mal aimé

Même s'il chante ET JE SUIS HEUREUX, Mike perd le sommeil et tombe dans la ronde infernale des somnifères, surtout après son accident de voiture en 1971.

Trop pur, trop seul, trop vulnérable, Mike est <<fragile en dedans>>, comme l'a écrit Michel Jourdan.
Alors qu'il est complexé et toujours en mal d'amour, Mike est plus que jamais jalousé...

<<Au début de sa carrière, il ne savait pas qu'on ne l'aimait pas. Peu à peu, il s'est aperçu que les gens (du métier) le trouvaient froid, et il a commencé à comprendre qu'il était mal aimé>>, raconte Michel Jourdan.

Mike Brant se sent pour toujours l'étranger, même dans son pays natal.

Son regret de ne pas avoir pu participer, en 1973, à la défense de son pays natal et à la guerre du Kippour, pour raisons médicales, est immense.

Cela n'arrangera pas sa situation psychologique précaire. 
Alors Mike part chanter sur le front israélien pour ses compatriotes et il visite les hôpitaux militaires...
Mais à son retour, Mike ne va pas bien et tout le monde s'en rend compte...

9 votes. Moyenne 4.56 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site